razorspoon

Membres
  • Compteur de contenus

    124
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de razorspoon

  • Rang
    Champion Eternel du Pinceau
  • Date de naissance 20/09/1976

Visiteurs récents du profil

271 visualisations du profil
  1. Peinture des figurines de Conan par Razospoon

    Si un peu quand même, mais j'ai fait d'autre trucs pour Star Wars, 40K, Zombicide... Là par contre, je passe sensiblement un peu plus de temps depuis mon Conan Général. Je teste quelques nouveautés au pinceau (un meilleur tirage en autre). Donc, merci! Il me reste les gardes bossoniens et la grosse bande des momies et zombies (avec son nécromant) et quelques grosses pièces (Thog, Thaug, géant de givre...) et donc les extension Nordheim et Stygia. En gros j'ai fait un peu plus de la moitié, je ne compte plus le temps passé, je ne fais plus de concession sur la qualité (comme pour les 20 premières, qui maintenant sont pour moi clairement en dessous, ne serais ce que pour les visages.) Si je ne suis pas trop distrait par les enfants, et la xbox, je vais avancer un peu plus vite....
  2. Modelisme[divers] Dropfleet Commander, Monolith Conan

    Ton travail sur Conan est impressionnant! Concernant le jolie vaisseau spatiaux, c'est fais à l'aéro, non?
  3. [Modélisme][Long] Conan

    Le choix du socle sombre met bien Bêlit en valeur. Belle figurine!
  4. Peinture des figurines de Conan par Razospoon

    Petit chamboulement en mai. J'ai reçu les box collector des figurine "designées " Par Paolo Parente et Xavier Colette: Un peu flou, mais de gauche à droite Conan version vieux Roi, Belit (les deux figurine de Colette), Solomé/Tharamis et Valéria (par Parente). Je les ai très vite nettoyées et sous couchées... leur tour ne va probablement pas tarder! J'ai également reçu Nordheim et Stygia. J'ai du retoucher un peu deux de mes vanirs qui n'avient pas de nez. J'ai choisi de modifier un peu le casque. encore un petit coup de lime, et je verrai bien ce que ça donne à la peinture: Le wip final des mes archers Bossoniens: J'ai fini les détails et les socles ce matin.
  5. vends figurine citadel V2

    mise à jour
  6. Canon Nain / Gladiateurs

    il mes reste ces petits gladiateurs!
  7. Figurines citadel neuves

    Il me reste tout ça. A désolé Ragnar, je n'avais pas vu ta question.... la réponse est oui, ce doit être possible.
  8. Peindre un Barbare NMM

    merci!
  9. Peinture des figurines de Conan par Razospoon

    Merci messieurs! Et voilà Tony le tigre terminé: J'ai fais varier le pression de la pointe pour que le noir ne soit que "partiellement couvrant". Du coup les rayures s'éclaircissement toutes seule suivant la couleur de la robe peintes en dessous. La mission pour mai: Dernière grosse session de clonage avec mes gardes Bossoniens. Après ce sera le tour de momie!
  10. Peinture des figurines de Conan par Razospoon

    Ouf.... j'ai survécu aux chocolats de pâques... mais j'ai vraiment eut du mal à me traîner vers ma paillasse de travail... Bon. avec encore du retard dans mon calendrier, voici mes Dragons Noirs: Plutôt sombres... Normal, après tout, ce sont de dragons NOIRS (pas vert pomme, ni rose bonbon :P). Un petit merci à Bawon Samdi, au passage, grâce à tes photos, j'ai pu avoir une idée du schéma à réaliser. Je suis un peu déçu du tirage cependant. les détails ne sont pas tous correctement sortis (la dague, les écailles du tablier..) Très difficile à nettoyer en plus. La peinture cache pas mal de choses à l'oeil nu, heureusement! Gros travail du métal sur ces figurines. j'ai fait pas mal de glaçages/encrages à la pointe du pinceau pour essayer de rendre les cuirasses expressives. Le chef de la bande: Palantides. Bleu et or. on le distingue bien comme ça. La pose est fantaisiste, mais la sculpture est vraiment bonne. Le drapé est plutôt facile pour le zénithal. que du bonheur! En attendant de mettre la main sur la version "Royale" de Conan, j'ai fait le Général Conan pour accompagner ce petit monde (enfin c'est plutôt le contraire, si on respecte l'ordre des grades :P) L'ondulation de la cape est un peu étrange de dos. mais le visage est vraiment très beau pour cette échelle. J'ai choisi du bleu dominant aussi, pour le distinguer de la piétaille "rougeaude". Pour le soutient, j'ajoute mon archer Kothien: Un personnage un peu rigolo, avec le casque bien vissé sur la tête. Je lui ai donné un regard rasant par en dessous de la visière. Tiens, j'ai oublié de peindre les clous de son armure de cuir... Voilà pour ce qui est terminé. Pour l'en court, il me reste le tigre: Je fais assez peu d'animaux en temps normal. C'est cool qu'il y en ai autant dans Conan. Alors, j'ai peint la robe dans le frais avec de l'orange, de l'ocre jaune, du blanc et du noir. puis, j'ai ombré avec du Nuln Oil. J'ai repris mes couleurs de départ pour commencer l'éclaircissement. Il ne reste plus qu'à l'habiller avec les rayures "disruptives" (sic!) propres à ce grand félin. Dernière minute: Je viens de recevoir Nordheim et Stygia... Du boulot en perspective! Je fait un tour dans une galaxie très très lointaine la semaine prochaine, avant de revenir en Aquilonie.
  11. Peinture des figurines de Conan par Razospoon

    J'ai profité du week end de Pâques pour faire ma traditionnelle crise de foie!! J'ai même découvert un nouveau monstre pour Conan, en cherchant les oeufs dans le jardin J avance un peu péniblement sur mes dragons noirs Enfin, ombrages finis et peaux éclaircies. La suite très bientôt (la lune est haute et va me fournir assez de lumière pour peindre en nocturne ^^)
  12. Peindre un Barbare NMM

    J'ai du passer 20 / 25 heures entre la peinture, les prises de vue, la compo des images et la rédaction. Je dirai que j'ai mis deux heures à faire la prépa et une dizaine d'heures pour la peinture. Oui, il y toujours un certains nombres de détails techniques que je dois améliorer. De même, je me suis abstenu d'approfondir les usures, les éventuelles salissures sur les chausses et le pagne en maille, Pas plus que je n'ai ajouté de glacis gris bleu pour la barbe de 5 jours, ni de glaics rouge carmin pour simuler les blessures du champs de bataille. Mon objectif avec ce tuto, c'est de poser des "règles de bases". Je continue d'étudier les règles avancées.
  13. Peinture des figurines de Conan par Razospoon

    Merci! ^^ petit wip du mois d'avril: avec les vacances, je vais essayer de bien avancer, si la chasse aux oeufs ne me prends pas trop de temps!
  14. Peindre un Barbare NMM

    Ça faisait déjà un petit moment que l’idée me trottait en tête, c’est maintenant chose faite : je propose aujourd’hui mon premier tuto. Parce que je trouve que la peinture de figurines est un domaine passionnant, et que c’est une discipline trop méconnue, trop réduite au passe temps « pour gosse ». … bref… J’ai choisi de présenter, étape par étape la peinture d’un barbare en NMM. Ce type de figurine permet d’aborder le travail de la carnation, d’un visage, et selon les choix du sculpteur, des peaux de bête et/ou des plaques d’armure. Niveau technique, le choix du NMM va me permettre de présenter 2 types de dégradés, pour le métal et pour l’or. Comme modèle, j’ai trouvé un héros barbare de la gamme avatar of war. Le petit monsieur avec sa grosse hache m’a tapé dans l’œil. Il présente des proportions un peu exagérées niveau carrure, tout de même ! Première étape la composition et la préparation du modèle. L’attitude est « péremptoire », à mon avis un peu inspirée par le Conan de Frazzeta. Le personnage dégage une impression de force et d’inflexibilité. Pour accentuer cet aspect, je vais le poster sur un rocher. Je commence par casser une plaque d’ardoise avec un petit marteau (dit de cordonnier). Puis, je sélectionne les éclats qui semblent les plus intéressants, et je préfigure une composition. Compte tenu de l’échelle, le choix de l’ardoise est très intéressant. En effet il permet, avec une simple technique de brossage, de simuler des rochers tout à fait crédibles. Mon barbare prend correctement la pose. Je colle l’ensemble à la cyanoacrylate. Pour terminer ma composition, j’ajoute de la texture sur le socle. J’ai utilisé du mourn montain snow GW, mais un modéliste avisé pourra concasser plus finement l’ardoise et l’incorporer à une peinture acrylique pour obtenir une texture maison de la couleur de son choix. Un passage à la bombe (ici le corax white GW) et je commence le travail de peinture. J’ai l’habitude de commencer par un à plat général, qui va me donner une idée globale des teintes à travailler. Je passe mes à plats en deux temps. D’abord la peau, qui constitue l’essentiel de la surface à peindre. Je dilue fortement du ton chair LB, jusqu’à obtenir une texture homogène, bien fluide et légèrement transparente. Pour mes dilutions, j’utilise de préférence de l’eau déminéralisée, additionnée d’environ 10% de flaw aid liquitex. C’est un peu anecdotique, mais je trouve que la peinture gagne en homogénéité une fois diluée. Ensuite, j’applique plusieurs couches successives, en laissant toujours bien sécher la précédente. 4 à 5 couches permettent d’avoir une uniformité et une opacité optimale. La succssion de couches fine permet de conserver les détails les plus fins de la gravure, tout en donnant une opacité optimale à la peinture. Ensuite, je procède de la même manière (succession de couches fines bien diluées) pour l’essentiel des autres teintes de ma figurine : la chevelure avec du noir d’ivoire LB, le cuir avec de la terre de sienne naturelle, le métal avec un mélange de noir d’ivoire et de blanc titane (auquel j’ajoute un soupçon de terre d’ombre brulée, pour la profondeur), et enfin pour l’or je mélange du jaune primaire à de l’ocre jaune et un peu de bleu (la teinte se rapproche de l’ancien bubonic brown GW, qui constitue une excellente base de départ pour l’or NMM). Je passe ensuite un léger brossage sec de blanc titane sur les cheveux et les pièces « métalliques » de mon personnage. Cette étape est inspirée de la méthode du pré ombrage. Je parle souvent de « solarisation » pour cette étape. Les à plats gagnent en lisibilité pour une application zénithale de la lumière. Comme je peints par couches transparentes successives, ce brossage facilite le travail de pose des dégradés. Une fois mes à plats totalement sec, j’attaque les ombrages. Je commence par la peau. Je vais faire l’ombrage en lavis successif. Pour cela je prends un peu de ma teinte de base (ici le ton chair LB) que je dilue jusqu'à obtenir un lavis très fluide. Ensuite, j’ajoute progressivement, goutte à goutte, du reikland fleshshade GW puis de l’agrax earthshade GW. J’obtiens ainsi une succession de lavis de plus en plus foncés. J’utilise cette méthode sur les grandes tailles, la succession des lavis permettant un dégradé très fin. Les premières couches permettent de marquer les volumes, en assombrissant progressivement mon lavis, je réduis la surface d’application dans les creux pour faire gagner de la profondeur à mon ombrage. Inconvénient, la méthode lavis successif prends énormément de temps. Il faut veiller à ce que le premier lavis soit TOTALEMENT SEC avant d’appliquer le lavis suivant. Dans le cas contraire, les lavis se mélangerons au risque d’obtenir une teinte bâtarde et des voir apparaitre des auréoles disgracieuses et difficiles à rattraper. Pour du 30, l’utilisation de la méthode des lavis successifs n’est pas indispensable, mais vu que je vais devoir utiliser la même technique pour le NMM, je pense gagner en cohérence sur le rendu final. Je passe ensuite aux éclaircissements de la peau. Pour commencer je dilue du ton chair – ma couche de base- pour avoir une peinture légèrement transparente. J’en passe deux couches de façon à réaliser un dégradé par transparence. Je corrige ainsi les « débordements » de lavis. Puis j’ajoute une pointe de blanc titane pour éclaircir la teinte et ajouter de la lumière à ma carnation. L’ajout de blanc dans les teintes de carnation est très important. En effet la peau humaine –quel que soit sa couleur- à tendance à « briller ». Une pointe de blanc dans les derniers éclaircissements donne un aspect plus réaliste à peinture. Par comparaison, à gauche une figurine avec un ombrage « simple » et à droite notre ami le Barbare. Les éclaircissements sont les mêmes pour les deux figurines. Les transitions de l’ombre sont plus fluides à droite. Un travail au pinceau un peu plus poussé sur la figurine de gauche permet de « niveler » la brutalité de la transition entre ombrage et éclaircissement. Maintenant que mon Barbare a bon teint, je vais détailler les cuirs. Je ravive les lanières avec de la terre de sienne naturel, elles avaient été un peu affadies par les lavis de la carnation. Je peints également les petites bourses à l’ocre jaune, et je détaille les « médaillons » couleur os (avec de l’ocre jaune mélangé à du blanc titane). Je passe ensuite un lavis de seraphim sepia GW, et j’éclaircis les sangles en mélangeant progressivement la terre de sienne avec du ton chair. Passons maintenant au métal. Je reprends ma teinte de base avec un gris plus soutenu. Une petite pointe de marron permettra d’intensifier l’ombre dans les creux. Je dilue ma teinte jusqu’à avoir un lavis. Je passe deux couches de mon lavis en assombrissant avec du nuln oil GW. Avant de passer à l’éclaircissement, je dépose le nuln oil pur dans les creux les plus profonds pour accentuer l’effet. (Je pouvais aussi choisir d’accentuer la profondeur avec un zeste de marron, mais, la nuln oil permet de garder une certaine froideur, l’utilisation de l’agrax earthshade pouvait donc convenir en donnant un caractére un peu plus chaud à la peinture du métal, mais il sera plus adapté pour une figurine portant des fourrures). Comme ça, mon ombrage est assez progressif. Pour les éclaircissements, c’est assez simple, il suffit d’ajouter du blanc, plutôt franchement, afin d’obtenir des seuils marqués. En effet, les métaux rendent des contrastes assez violents sous l’effet de la lumière. On peut donc obtenir un rendu satisfaisant avec un minimum de couches. Je dessine donc de reflets avec mes teintes successives. Ce travail est très intéressant sur les lames. Pour la touche finale, quelques points de blanc pur sur les arrêtes donnent un peu plus de « brillance » à l’ensemble. Je retouche plus tard certaine transitions avec un lavis « différentiel » (c'est-à-dire avec un lavis d’une clarté intermédiaire entre deux teintes de gris que j’ai utilisées pour réaliser les reflets du métal) Je passe ensuite à l’or. Une couche délicate d’agrax earthshade sur mon mélange à base d’ocre jaune me permet de donner de la profondeur rapidement et efficacement. Là encore, s’agissant d’un effet NMM, les contrastes de lumière vont être assez radicaux. Je détaille donc les volumes à la pointe du pinceau avec du jaune d’azo Amsterdam très dilué (c’est un jaune légèrement orangé, proche du jaune de cadmium ou de l’averland sunset GW), en deux couches. Le rendu est assez froid, là encore, compte tenu de la couche de base qui tend vers le marron. Je repasse ensuite les arrêtes avec de jaune verdâtre Amsterdam, et j’affine le reflet avec un dernière couche de jaune primaire très dé saturé avec du blanc. Arrivé là, je ne trouve pas ma mise en lumière assez convainquant. J’ajoute des points de blanc de titane comme ultime éclaircissement. Il ne me reste plus que les détails. Je vais faire les gemmes des bracelets en rouge et celles de l’amulette, de l’épée et de la hache en vert. Je connais la méthode peinture des gemmes depuis plus de 20 ans, et c’est toujours mon moment préféré. Je trouve que c’est un des meilleurs effets à réaliser en peinture, et c’est toujours aussi gratifiant une fois terminé. Sur une base noire, je peints environ les ¾ inférieurs en rouge, en décrivant un arc de cercle, puis j’ajoute un éclat orange, puis un jaune pour simuler la lumière qui traverse la pierre. L’effet peut être réalisé de façon « classique » par superposition des couches ou en travaillant les teintes dans le frais, afin de fusionner le dégradé. Un point blanc déposé dans la zone laissée en noir permet de simuler un reflet. Et voilà deux énormes rubis ! Je procède de la même façon pour mes autres gemmes vertes. Pour les cheveux, j’ai passé un lavis de nuln oil puis un lavis de drakenholf nightshade sur le noir que j’ai pré ombré. Je mélange ensuite avec du blanc une de mes teintes maison que j’appelle « gris de pierre », et je détaille les mèches en essayant de dessiner des reflets cohérents. C’est le moment idéal pour donner un regard à mon sujet. Pour finir, le socle. Je passe mon « gris de pierre » sur l’ardoise et de l’ocre jaune sur la texture et le bord du socle. Je me contente de brosser à sec et intensément l’ardoise avec du blanc. Pour la terre, je passe successivement un lavis de seraphim sepia GW, puis un brossage sec d’ocre jaune mélangé à du blanc. Pour l’étape finale, une couche fine de vernis satiné et quelques brins de flocage. Et voilà, terminé ! A ce jour, c’est probablement l’une des plus belles figurines de ma collection à cette échelle (30). Je suis content de ne m’en être pas trop mal sorti avec le NMM (que je n’ai pas pratiqué depuis 10 ans !!!). Toutes les techniques, méthodes et astuces que j’ai utilisées sont à la porté de tous les peintres en herbe, moyennant un peu patience et de persévérance. J’ai réalisé la composition de départ en une heure ou deux, et il faut compter une bonne journée pour la réalisation de la peinture. Niveau matériel j’ai utilisé essentiellement un liner en 0, poils synthétiques. Pour finir, des remerciements. Merci à mes principales sources d’inspiration, Mike McVEY, j’ai tellement appris à mes débuts grâce à lui, merci à Julien CASSES, Jérémie BONAMANT TEBOUL et Martin GRANDBARBE, leurs travail m’a permis d’évoluer au-delà de ce que je pouvais imaginer – et ce n’est pas fini, j’espère-, et enfin merci à Guy B. et Claude D. –si le bon dieu à des pinceaux, il sera bien inspiré de te les confier- sans qui je n’aurais probablement jamais mis la main sur un pinceau.
  15. Peinture des figurines de Conan par Razospoon

    @Kwarp c'est l'effet produit par le focus de mon appareil. c'est plutôt cool, ça permet de bine voir les coup de pinceau. le zonage est hyper net (un peu trop peut être) et au final le rendu est assez différent de ce que voient nos yeux. Bref ça me permet de détailler de près ce que je fais avec ma peinture. Pirates finis, ouf... Version de la boite du commerce: Il s ont un petit côté "attaque des clones", bien plus marqué que pour les pictes. Au départ, j'imaginais une bande totalement dépareillée, pour faire, j'ai dupliqué..... Je reprends là encore le schéma de couleur d'Adrian Smith (je deviens un habitué de la manoeuvre, depuis blood rage, j'ai du faire plus de 100 figurines inspirées par ses dessins.). et version "excluive" strech goals: là encore clonage de rigueur.... J'en ai profité pour passer 10 minutes sur 6 spécimens et tester quelques effets rapides. principalement du tatouage et des cicatrices. Les tatouages sont faits avec l'ultramarine bleu citadel, avec un dégradé d'ultramarine blue mélangé à du ton chair LB. Pour les cicatrices, j'ai utilisé le bloodletter citadel, je voulais un effet plutôt chéloïde, j'ai donnc travaillé le glacis au mieux pour obtenir quelque chose de cohérent avec le dégradé de la peau. photo de famille pour finir: