Boulicomtois

Animodérateur Modélisme
  • Compteur de contenus

    581
  • Inscription

  • Dernière visite

Contact Methods

  • Site Web
    http://

Visiteurs récents du profil

834 visualisations du profil
  1. Les mineurs d'ethereum

    Que ça soit intéressant, peut-être... Mais bordel, à quoi ça sert? Faire tourner un PC pour générer de la monnaie virtuelle... C'est vraiment un truc qui me dépasse.
  2. [CCCP Collectif] Blood Bowl, Finale Saison II

    Bon, ça m’embête, ça, parce qu'on a que deux équipes complètes. Du coup, ça ressemble plus à un CCCP classique qu'autre chose. Allez, c'est pas grave. Je vais lancer les votes directement dans ce sujet, il n'y aura qu'un seul tour!
  3. [CCCP Collectif] Blood Bowl, Finale Saison II

    Allez les enfants, c'est l'heure de prendre votre meilleur cliché!!! J'essaierai de lancer les votes demain après-midi. Donc, en gros, vous avez jusqu'à demain midi. Après, il faudra être plus rapide que moi (je retiendrai toute photo postée avant lancement des votes!).
  4. C'est pas ma guerre !!

    Ben moi, un jeu Rambo, ça me tenterait bien. Pas le Rambo des deuxième et troisième volumes, mais celui du premier. Un truc solo, façon "livre dont vous êtes le héros", avec gestion de l'équipement, et succession des scénarii selon les choix réalisés par le joueur. Et forces adverses gérée par IA, qui s'adaptent aux dégâts réalisés par Rambo. Et surtout, de la psychologie, avec un Rambo aux prises avec sa conscience, tiraillé entre son duel avec le shérif Teasle, son instinct de survie, sa volonté de retrouver une vie normale, et l'influence de Trautman. Et bien sûr, avec plusieurs fins possibles. Bref, j'aimerais voir un bon jeu Rambo. Et je pense qu'il y a ce qu'il faut pour le faire, quitte à piocher dans le roman. Mais bon, c'est vraisemblablement pas l'approche de ce ks.
  5. L'antispecisme est il un humanisme?

    Tes chiffres, outre qu'ils ne concernent pas spécialement la génération de nos grands-parents, je ne vois pas en quoi ils permettent de tirer une quelconque conclusion concernant le rapport de la population avec la nature. (Puisque c'était quand même la base des réactions à l'intervention de Steve, quand même) Mais bon, je te rejoins sur le fait qu'on ne peut pas tout réduire à des chiffres... Simplement une chose: il y a aujourd'hui 500 000 milles exploitations agricole. La FNSEA représente 200 000 membres, soit 90% des syndiqués. Bon, déjà, extrapoler qu'il y ait un choix majoritaire dans le milieu agricole vers les idées de Mme Lambert, ça me parait tendancieux. Mais faisons abstraction du poids artificiel de la FNSEA, du clientélisme, et de l'abstention. Alors ok, les agriculteurs actuels sont dans un modèle corporatiste (même si je pense que ça n'a jamais été aussi faux, mais passons). En 1955 il y avait 2,3 millions d'exploitations agricoles. Qu'est-ce qui te permet de tirer une quelconque conclusion sur les 1,8 millions d'exploitations disparues? On pourrait aussi parler de la façon dont la FNSEA s'est imposée, sur la base d'une structure vichyste, plus que sur une véritable adhésion populaire. Mais bref... Par contre, concernant la population actuelle, la prédominance de l'habitat urbain, c'est un fait. Je ne dis pas que tous les urbains sont heureux de l'être (comme tous les exploitants ne sont pas heureux du modèle FNSEA), mais les faits sont là. Le lieu de résidence, c'est pas vraiment discutable, en fait. L'adhésion à un modèle, c'est tout de suite plus compliqué à montrer. Le dernier exode rural date de 1945, mais s'est prolongé jusqu'en 75. Ceci étant dit, je ne vois pas trop le rapport entre naitre en ville et choisir de vivre en ville. Pour tous les actifs urbains, le lieu de vie, c'est quand même un choix personnel. C'est quand même pas toi qui va me dire le contraire... Ben tu vois, avec une densité moyenne à 100 habitants/km², je pense qu'il y a de la place pour plus de ruraux ET pour les effraies. J'ai rien contre les villes, hein. Mais en France, à la campagne, on n'en est pas encore à se marcher dessus. Il y a de la marge avec les 20 000 hab/km² parisiens... J'ai même tendance à penser qu'une répartition plus homogène de la population aurait un impact positif du point de vue environnemental. Le fait que l'élevage soit en perte de vitesse, ou que tu juges les paysages actuels sont sans intérêt, ça ne change rien à la conclusion: c'est l'agriculture qui façonne les paysages...
  6. L'antispecisme est il un humanisme?

    Je te rejoins sur de nombreux points, mais il y en a quelques uns qui me font tiquer. Du coup, je cite les passages avec lesquels je suis en désaccord (mais tout le reste me convient). Justement, non.Je pense que dans le passé, ce que tu nommes "la corporation" représentait moins de poids qu'aujourd'hui. Tu ne peux pas dire que les exploitants ont collaboré comme si c'était un bloc homogène. Encore aujourd'hui, dans certains villages, des familles entières ne se parlent pas, parce qu'un grand-père a été forcé de remembrer ses terres contre son gré. Tu ne peux pas ignorer les "perdants" de l'histoire, juste parce que leurs traces ne sont plus tellement visibles. Et j'ajouterai encore un bémol. Nos grand-parents, ils ont changé leur manière de produire pour répondre à une demande sociétale (lutter contre les privations d'après-guerre). C'est ce que tu appelles un mal pour un bien. On peut avoir son avis là-dessus. Mais les agriculteurs de la génération de nos parents? Qu'ont-ils fait? A aucun moment, ils ne se sont remis en question (je parle ici de la grande majorité). La seule chose qu'ils ont fait, c'est "toujours plus". Encore aujourd'hui, c'est la réponse standard à une augmentation des charges: faire plus. A aucun moment, la génération de nos parents ne s'est dit: on pourrait faire autrement. Et là, il n'était plus question de répondre à une attente sociétale... Mais il est là le problème: où as-tu vu des chiffres? Je n'en ai pas produit, pas plus que Steve ou toi. Déjà parce qu'ils sont durs à trouver. Ensuite parce que la relation de l'homme à la nature, tu peux déjà difficilement la réduire à des chiffres, mais en plus, des chiffre objectifs, bonjour le boulot... C'est occulter une grande partie du problème. Si les générations actuelles ne savent pas à quoi ressemble une chouette effraie, c'est avant tout parce qu'elles ont choisi majoritairement un mode de vie où la chouette effraie n'a pas sa place. Parce que pour info, là où on trouve encore des chouettes effraie, c'est bien là où elles étaient clouées à la porte de grange, et où on balance des pesticides sur le blé, l'orge, le colza et le maïs. Parce que la première menace qui plane sur les chouettes effraie, c'est pas les clous ou les produits phyto, c'est la rénovation/destruction des vieux bâtiments. On a rarement vu une effraie des clochers nicher dans une barre HLM. Du coup, tu m'excuseras, mais je continue à penser qu'une génération où 45% de la population vivait hors agglomération n'était pas plus éloigné de la nature qu'une population urbaine à 80%. Note qu'elle n'était probablement pas plus vertueuse, cette génération de nos grands-parents. Mais je doute que son rapport à la nature soit plus discutable que le notre.
  7. Infinity

    @Cyrus33 Genre le fait que les rouges aient des protection matelassées, ou des pièces d'armure lisses, des armes qui semble contemporaines, quand c'est tout le contraire pour les bleus, tu ne le vois pas ? (Note au passage que j'ai pris les deux armées les plus proches, j'ai pas sorti du Karman...) Dans Infinity, tout le monde à des super armes, et des super armures. Par exemple, si je prends des starter packs : J'ai un peu du mal à distinguer les caractéristiques fortes des panoceaniens dont parle @Mattbab...
  8. Infinity

    Je ne connais pas Warmachine (et je n'accroche pas au style), alors je vais illustrer un avec un autre exemple SF, feu AT-43. On va prendre les deux factions humanoïdes, à savoir le Red Blok et les UNA. Voilà l'infanterie Red Blok: Et son équivalent UNA: Sans être un grand devin, j'arrive à distinguer les deux armées. Et surtout, je ne me contente pas de les distinguer, j'arrive à comprendre ce qui les caractérise: l'équipement du Red Blok semble simple, allant de très léger pour le trouffion de base, à franchement robuste pour l'armure de combat. Pour l'UNA, j'identifie assez rapidement qu'ils semble mieux équipés. Et c'est pas une question de proportion façon GW, hein. Ou de qualité de la sculpture (même si c'est en dessous d'Infinity). C'est du design. Là, à Infinity, en regardant bien, je vois bien que les PanOcéanie, ils ont deux petites antennes vers l'arrière, de chaque côté du casque, et que ça semble les caractériser. Oui, et alors? Qu'est-ce que ça me dit sur l'armée? peanuts... J'arrive pas à me projeter dedans.
  9. Infinity

    @Bawon Samdi Non mais moi, il me faut rien du tout, hein... Et oui, même si je vieilli, j'arrive encore à distinguer un piéton d'une machine 5 fois plus grosse... Oui, clairement, le principal problème, c'est la distinction entre les factions. Mais du coup, quand tu as deux entrées proches, pour deux factions différentes, mais que tu distingues pas les factions, t'as quand même l'impression d'avoir des entrées qui se ressemblent. Bon, allez, j'arrête là, le sieur Tremblay a bien résumé le truc, et je vais pas polluer le sujet avec ça.
  10. Infinity

    Alors, je te réponds honnêtement... Pour moi le premier se distingue essentiellement par la zone à texture hexagonale rouge, et le pack dorsal. Les 5 et 6ème, je les distingue à cause de la peinture. Mais si tu les peints les deux de la même façon, pour moi, ils pourraient appartenir à la même armée. Les 3 et 4ème, c'est peut-être accentué par la peinture, mais les voir dans la même armée ne me choquerait pas. Mais bon, c'est une seule sortie. Je ne sais pas si elle est représentative de la gamme. Et je suis totalement conscient de ne pas avoir le bagage pour identifier les caractéristiques communes à une armée. Mais pour moi, ça constituerait une barrière pour me lancer à Infinity, alors que la qualité des figs est là.
  11. L'antispecisme est il un humanisme?

    @steve Alors tu te méprends sur le sens de mon intervention. Je ne pense pas que c'était mieux avant. Juste différent. Maintenant, concrètement, les rapports de la société actuelle avec la nature et l'environnement, je ne vois pas quoi ils sont meilleurs que ceux des anciens. Surement plus documentés, peut-être plus intellectualisés. Mais meilleurs? Pour faire dans le cliché, en quoi le type qui a vécu toute sa vie en région parisienne, et qui défend le retour du loup, sera plus dans le vrai que l'ancien qui a passé sa vie dans le Mercantour? Tu vois ce que je veux dire? Notre société est déconnectée comme jamais de "la nature" (mot qui ne veut rien dire). Du coup, la leçon de morale type France Nature Environnement sur les dégats faits par les anciens, envoyé sur un Iphone XXVIII dans un 4x4 Audi sur l'autoroute 2x4 voies, j'ai un peu du mal. Et ne prends pas les anciens pour des cons: ils étaient conscients de ce qu'ils faisaient, au moins autant que Mme Michu dans la vie de tous les jours. Toi, tu ne vois que des traces du passé. Tu ne peux pas forcément en tirer des conclusions sur comment était l'époque. Par exemple, parlons du remembrement. Quand tu regardes le paysage aujourd'hui, on a tendance à penser que les anciens étaient tous d'accord, et qu'ils ont sacrément merdé. Mais en fait, ça ne s'est pas passé comme ça. Genre, dans chaque village, c'était la guerre entre les pro et les anti-remembrements. Ça ne s'est pas fait dans la bonne humeur, allez, on rase toutes les haies. Et il y avait vraisemblablement plus d'anciens mobilisés contre, que de types prêts à s'engager pour l'écologie aujourd'hui. Sauf que ce sont les pro-remembrement qui ont gagné. Et qu'on ne retiendra que ça... (Et c'est pas des cas particuliers comme avancé par le squat dont il s'agit, hein...) Autre exemple, il y a toute un courant de pensée chez les anglo-saxons pour une production laitière autour de l'herbe. Tu sais sur quoi elle est basée? Sur les travaux d'un agriculteur breton dans les années 60... Son bouquin n'est d'ailleurs plus édité en français, alors que tu peux le trouver en anglais... Bref, c'était pas mieux avant. Mais le monde n'est pas tout noir ou tout blanc non plus.
  12. Infinity

    Tu utilises ma méconnaissance de la gamme (je passe simplement sur ce sujet régulièrement pour le plaisir des yeux) pour dire que mon exemple est mauvais, et que donc, mon ressenti n'a aucun fondement... Honnêtement, je ne vais éplucher la gamme Infinity avec les années de sortie pour te montrer le super exemple qui fait que j'aurai trop trop raison. Mon propos, c'est juste que quand tu suis de loin les sorties Infinity, elles se ressemblent beaucoup. Que je ne vois pas de "réinvention". Et que, malgré le temps qui passe, j'ai toujours autant de mal (voire de plus en plus...) à identifier les factions. Voilà. C'est mon ressenti, ça n'en fait pas une vérité. J'imagine qu'il doit être partagé. Après, oui, ça n'empêche pas qu'il y a une esthétique Infinity, et qu'il y a ici des trucs qu'on ne voit pas ailleurs...
  13. Infinity

    Pour un non-initié d'Infinity, c'est vraiment loin d'être évident. Par exemple, le truc de la page d'avant, je ne le vois pas fondamentalement de ce truc là: Pourtant, il y a 4 ou 5 ans d'écart... A la limite, j'ai plutôt l'impression d'assister à une homogénéisation des esthétiques. Et du coup, je trouve que ça aggrave un des premiers freins pour un non joueur d'Infinity: c'est vraiment dur de reconnaitre les factions. Et je trouve que ça le devient de plus en plus. Après, je conçois que ça ne gène pas les joueurs, et que pour les connaisseurs, l'évolution soit visible, hein.
  14. L'antispecisme est il un humanisme?

    J'ai un peu du mal à te suivre... Quand tu parles de nos grands-parents, j'imagine que ça touche la génération qui a autour de 80 ans aujourd'hui, non? En quoi est-ce que leur rapport à la nature et aux êtres vivants était fondamentalement moins bon que le notre? (Si tant est qu'on puisse généraliser ça à toute une génération...). Je t'avoue qu'en fait, j'ai tendance à penser exactement le contraire. C'est une génération qui était fortement rurale. Où produire sa propre nourriture était la norme (des légumes aux œufs en passant par le vin et la chasse). Une génération qui a connu le manque lorsqu'ils étaient enfants. Je pense qu'ils avaient une compréhension de la nature bien meilleure que la notre. Et un impact sur l'environnement bien moindre que celui que l'on a actuellement. Et s'ils ont connu la passage à une société de consommation, je ne mettrai pas ma main à couper qu'ils y aient été plus acteurs que contraints.
  15. Claustrophobia by Monolith (2018)

    Histoire de pas chipoter 50 ans sur la qualité des figs de la première édition, et vu que c'est pas l'objet du KS, voilà à quoi ressemblaient les figs en question: Chacun jugera de la qualité du bouzin (en gardant à l'esprit le public visé). Sur les milliers de boites zombicide vendues, combien de boites peintes à une qualité supérieure à celle-ci? Pour un jeu de plateau, pour l'époque (2009) et pour le prix, la peinture était largement suffisante pour permettre une bonne immersion.