Aller au contenu
Warmania forum
Moskito

[Para Bellum Wargames] News

Recommended Posts

Le 19/04/2018 à 11:37, Nekola a dit :

Pourquoi j'ai une erection ??? OO

rah des elfes fou c'est génial ^^

Carrément ! 😉

 

Même la faction elfes des bois dont ils ont parlé à l'air sympa...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il y a plein de petites amorces pour des développements ultérieurs, c'est bien fichu je trouve et vraiment dense pour un univers 'neuf'.

 

Par exemple : les drones élevé par les elfes semblent développer une religion embryonnaire (alors qu'ils sont censés être tout juste fonctionnel sur le plan cognitif). Et ils ne vénèrent pas leurs maîtres et créateurs 😉.

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 15 heures, L`Eternel a dit :

Ca me parle. Mais j'attends de voir les figurines 😮

Tu m'étonnes, il y a des orques ! 😉

 

C'est des photos de grappes ou des des figs peintes que tu souhaites voir ?

 

Il y a 15 heures, Jalikoud a dit :

Il y a plein de petites amorces pour des développements ultérieurs, c'est bien fichu je trouve et vraiment dense pour un univers 'neuf'.

 

Par exemple : les drones élevé par les elfes semblent développer une religion embryonnaire (alors qu'ils sont censés être tout juste fonctionnel sur le plan cognitif). Et ils ne vénèrent pas leurs maîtres et créateurs 😉.

 

 

Tu as regardé les vidéos sur BoW ? C'est cool ! Le jeu organisé permettra d'orienter le background; pas à la manière Tempête du Chaos pour éviter d'avoir un résultat qui met le bazar (on est sur un univers travaillé pour être cohérent, ils ont été approchés pour du JdR). En gros le camp vainqueur aura le choix entre quelques options concernant ces ouvertures fluffiques 🙂 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les résumés de @Moskito m'ont scotché : j'adore ce fluff !  Il est original et respectueux d'inspi classique, fouillé, constamment contre-balancé. (c'en serait même un bonheur à traduire. S'ils cherchent du monde pour la FR, je suis là).

 

Un tantinet moins accroché par les premières figs ci-dessus, mais le fluff réservant de sacrés concepts, je préfère attendre les visu et ratio qualité/prix définitifs.

 

Elles me rappellent un projet canadien de jeu med/fan "révolutionnaire" d'il y a quelques années (on y jouait à la fois sur plateau et sans dé via tablette) qui proposait des mêmes humains médiévaux réalistes mais "plats".

Le truc avait capoté pour ce qui m'intrigue aussi chez Para Bellum : tant de références en plastique grappé, ça en fait des sous. Et sans KS...

z'ont braqué une banque ?

 

 

Modifié par KDJE

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je trouve l'univers et les concepts très alléchants, mais je dois dire que les postures des figurines me semblent assez rigides voire peu excitantes

 

Mais je suis quand même curieux de savoir quel sera le format "roi" du jeu, au lancement c'est toujours flou, parce que l'univers est prometteur

Modifié par Morglar

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 12 heures, KDJE a dit :

Le truc avait capoté pour ce qui m'intrigue aussi chez Para Bellum : tant de références en plastique grappé, ça en fait des sous. Et sans KS...

z'ont braqué une banque ?

 

Je pense que si ils partent sur une société de figurine "à l'ancienne", cela peut se faire avec un investissement "juste honnête" de leur part !

Aujourd'hui on est juste habituer au petite maison de conception qui portent 1 ou 2 jeux maximum et qui sous traite la production de leur figurine (et donc intermédiaire et donc argent à dépensé en plus !) et on imagine moins ces sociétés de figurines un peu à la GW qui traite de A à Z (même si c'est un peu moins vrai aujourdhui) leurs productions et pourtant c'était la norme ils y a 20 ans ^^.

Aujourd'hui, avec l'évolution des techniques, de la conceptions 3D, les techniques de moulages, les nouveaux matériaux, le procédé est un peu plus accessibles si une personne compétente rejoint leur équipe.

Bref, si ils ont investi dans une presse à figurine (et le gars qui va avec), je pense que cela doit être plus qu’envisageable de produire un peu ce qu'ils souhaitent sans être tributaire d'un panda ou d'un polonais ou de la douane et de leur FdP ! 

 

Mais j'avoue qu'en dehors de toute spéculation, je suis curieux de voir leur structure interne pour ce jeu ^^

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 13 heures, L`Eternel a dit :

j'accroche assez peu au style pour le moment

 

Il y a 13 heures, Morglar a dit :

les postures des figurines me semblent assez rigides

Il y a une volonté de rendre le jeu adapté à son format. Jusque dans les règles et l'utilisation du matos. Par exemple, c'est pour ça que l'on a des plateaux de mouvement avec possibilité de retirer les figs, quelle que soit la situation, on arrivera à faire la mise en contact correctement. Je sais pas si vous avez jouez à WHB mais avec certaines unités c'était une galère sans nom.

 

Il y a 13 heures, Morglar a dit :

Mais je suis quand même curieux de savoir quel sera le format "roi" du jeu, au lancement

De part les vidéos, j'ai cru comprendre "6 warbands" pour le format de base qui se joue sur du 120*120. C'est là que c'est fort, car c'est quasiment la boîte de base donc pour 40€ t'as quasi ton armée...

 

Il y a 14 heures, KDJE a dit :

Elles me rappellent un projet canadien de jeu med/fan "révolutionnaire" d'il y a quelques années (on y jouait à la fois sur plateau et sans dé via tablette) qui proposait des mêmes humains médiévaux réalistes mais "plats".

Le truc avait capoté pour ce qui m'intrigue aussi chez Para Bellum : tant de références en plastique grappé, ça en fait des sous. Et sans KS...

z'ont braqué une banque ?

La même, c'est vraiment surprenant !

 

@kevin7  Il me snobe tellement sur Facebook, j'ai posé plusieurs questions qui ont été lues mais pas de réponses !  😕😁

Modifié par Moskito

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 4 heures, Nekola a dit :

 

Je pense que si ils partent sur une société de figurine "à l'ancienne", cela peut se faire avec un investissement "juste honnête" de leur part !

Aujourd'hui on est juste habituer au petite maison de conception qui portent 1 ou 2 jeux maximum et qui sous traite la production de leur figurine (et donc intermédiaire et donc argent à dépensé en plus !) et on imagine moins ces sociétés de figurines un peu à la GW qui traite de A à Z (même si c'est un peu moins vrai aujourdhui) leurs productions et pourtant c'était la norme ils y a 20 ans ^^.

Aujourd'hui, avec l'évolution des techniques, de la conceptions 3D, les techniques de moulages, les nouveaux matériaux, le procédé est un peu plus accessibles si une personne compétente rejoint leur équipe.

Bref, si ils ont investi dans une presse à figurine (et le gars qui va avec), je pense que cela doit être plus qu’envisageable de produire un peu ce qu'ils souhaitent sans être tributaire d'un panda ou d'un polonais ou de la douane et de leur FdP ! 

 

Euh, non, c'est tout le contraire (et je te le dis d'expérience ;)

Il y a 20 ans, le A-à-Z était en effet réalisable car le process était artisanal :

1) on partait de croquis, soit pondus à la pelle par un Edouard Guiton sous extasy naturelle qui te posait déjà le perso en mouvement (fig "dynamique"), soit de simples sketchs agrégeant les éléments nécessaires façon blueprint (fig "plates").

2) selon la fig visée, des sculpteurs comme Aragorn (car tous ont leurs petites spécialités) prenaient la main pour réaliser les greens à l'échelle, drivés en cours de route ou par refontes manuelles post-valid, en y assortissant les contraintes minimum de moulage, et idéalement la découpe de ce premier master. Seule la cohérence d'échelle de l'armement était réalisée à part, le sculpteur "n'avait qu'à" intégrer.

3) le green était consumé dans la réalisation des moules : souple, pour parfaire le plan de moule, afin d'obtenir des exemplaires résine confiés d'un côté aux peintres de promo et de l'autre à la fonderie qui, via procédé à la cire perdue, récompensait l'œuvre d'une répétabilité de la pièce en métal (jusqu'à usure plus ou moins programmée dudit moule).

4) le package se faisait ensuite à la main, avec l'angoisse de ne pas oublier des petites pièces. Et rien qu'une colleuse de blister sur carte carton a un coût.

 

Aujourd'hui, dans une visée de prod plastique, le process est nécessairement numérique.

2) les sculpteurs nécessaires ont double compétences : artiste et informaticien a minima.

Les stations informatiques de travail ne peuvent être des ptits ordis portables Android à 300 E, ce sont de grosses bêtes de course, avec souris et/ou bras haptiques, des logiciels coûteux à licence annuelle.

Nonobstant, une certaine productivité peut naître de cette informatique qui ne perd rien : à mins de n'utiliser que des sculpteurs free-lance, assez vite une "banque" d'éléments se crée (armes, morceaux d'armures etc.), permettant du scratch plus ou moins rapide (à la ForgeWorld), réduisant le temps nécessaire au détriment des postures (gamme 2017 Necromunda). 

3) Le fichier de sculpture est compressé via d'autres logiciels coûteux et à licence annuelle pour être imprimable 3D. Ce job est pris en charge par d'autres compétences, soit à l'interne (ce gars + l'imprimante 3D, pour ce niveau de détail, a donc aussi coûté plein de sous, sachant aussi que la résine de print contient sans doute de l'or, vu son prix ;), soit à l'externe car c'est un métier (qui demande donc sa marge).

4) A moins que le Directeur Artistique soit vraiment expérimenté à "lire" la 3D sur écran, l'impression 3D valide, ou pas, le modèle. Plusieurs prints sont souvent nécessaires, des mois à l'avance.

5) Ce master est découpé en multipart si nécessaire (et plus il y a de détail, plus c'est nécessaire) ; ça part vers moule souple ou cire perdue pour des tirages de promo, ou de prod résine ou PVC. Le multipart est évidemment plus cher (prend plus de place) qu'une monobloc.

5.b) le "green" validé, découpé ou pas, est réimprimé grossi (échelle x3), lissé souvent à la main, pour permettre au toucher méticuleux d'une fraiseuse d'être transmis cinq axes pour creuser au laser un moule à l'échelle dans un cube d'acier (fig non-multipart).

ou

5.c) le fichier 3d est directement retravaillé sur ordi, découpé, pour être grappé selon taille du moule, plan de moule, points d'injection etc. selon consignes du mouliste (qualités du moule, de l''ABS, pression d'injection disponible, quantités prévues...), qui donc dispose du process ad hoc en réception, jusqu'au 5.b.

Là-aussi, c'est un vrai boulot, rare (il est préférable que ce grappeur 3D soit modéliste et peintre pour bien placer les points d'injection, anticiper l'ébarbage, choisir les surfaces sacrifiées (il y en toujours). La Chine n'est pas à niveau là-dessus et, durement acquis, c'est sans doute LE savoir-faire de GW, mais des free-lance touchent aussi leur bille. Plus la grappe est chargée, dense, plus la presse sera puissante, donc chère à acquérir et/ou utiliser.

6) Une fois les moules achetés, on les confie à un injecteur selon une négo par quantité, des garanties d'AQ (donc faut prévoir de quoi stocker cette masse de grappes qui vont débouler du container en attendant de l'écouler, ainsi que les moules une fois rapatriés, lorsqu'ils sont rapatriables).

7) Même investissement pour le package (son design, sa nécessaire impression en Chine...).

 

Bref, si tu comptes bien, ça en fait des prestataires, des fournisseurs, de la place, des outils et des gens, avant même que tu reçoivent un euro.

En ajoutant les salaires du noyau minimum (hors illustrateurs et sculpteurs payés à la pièce), tout cela demande énormément de trésorerie, car le délai de mise sur le marché du direct-to-plastic est bien plus long que la prod métal ou PVC.

Vu le marché visé (qui ne dispose pas d'études, est quasi invisible), ça demande un banquier qui aiment les niches et prend les risques qu'il n'a pas le droit de prendre ; donc il n'y a pas de banquier.

 

C'est pour ceci que tous les projets 'Boite inconnue vers direct-to-plastic' ont coulé, mortes-nées souvent, quel que soit le concept, ça a ruiné même R. (qui en avait, des sous, étant entré en bourse pour ça). A peine trouve-t-on des boites établies métal, qui parviennent à financer une à trois grappes pour de la gamebox d'appel pleine de doublons.

Et le miracle chinois (Dust par exemple), ie même l'expat' complète à Hong Kong, a toujours été en deça de la fiabilité financière et de la qualité de production britannique. C'est le plafond de verre qui interdit l'accès au marché de GW.

KS a seul changé cette donne. Une boite sérieuse peut auto-financer l'amont (même via une banque, suffit d'hypothéquer sa maison ;), et trouver dans le crowfunding de quoi franchir la haie (tant qu'elle est extrêmement bien préparée, selon un modèle boardgame, ie matos de Cluedo exigeant), d'où la faisabilité récente des KS kiloplastique (Sodapop, CMON... Mantic était d'abord un plasturgiste), exploitant au maximum les nouvelles technologies et coûts de production à toutes les étapes, pour un viabilité atteinte à 2000, 3000 clients pré-payeurs.

 

Le fluff de Parabellum est superbement immersif, mais derrière le rêve du nouvel entrant, il y a des contraintes en dur.

Je ne dis pas pour autant que le challenge direct-to-plastic est inatteignable, juste que c'est *le* challenge.

Et hors KS, quand personne ne vous connaît, quand vos figs n'ont pas toutes un effet Wouah immédiat, mais tolérées parce que la gamebox est étrangement rentable (donc décisive), faut blinder cet aspect de crédibilité (rien qu'annoncer une sortie en boutiques physiques, même résolument épaulée par une vente en ligne, demande des commerciaux plein-temps, polyglottes... Corvus Belli a déjà tout ça et ses sorties plastique sont récentes, très limitées et confinées au plastique mou de Reaper).

 

Modifié par KDJE

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les Cent Royaumes

 

Les personnes se trouvant à l'Ouest de l'impact lors de la Chute du Dominion purent fuir dans la même direction en espérant survivre. Deux dieux se sont sacrifiés pour permettre la survie de l'humanité. La déesse mère éleva la barrière, la chaîne de montagne afin d'abriter la population derrière. La traversée fut éprouvante et à l'arrivée, les humains étaient trop nombreux pour les ressources présentes.

 

N'importe qui avec assez de pouvoir peut se revendiquer Roi. Au cours de l'histoire des Cent Royaumes, ils ont formé une nation une fois. Il n'y a donc pas vraiment de capitale mais le cœur pourrait être le centre du cratère avec la ville impériale.

 

Mais cela changea lors de l'arrivée de l'Ordre en provenance de l'Est qui « suivait » les réfugiés. La seule raison pour laquelle les réfugiés ont pu survivre est grâce à la dernière légion du Dominion. Pour des raisons politiques et religieuses, cette légion s'est retrouvée exilé dans cette partie du Dominion. Petit teaser, ils ont été envoyé là bas pour être dispersés/détruits mais sont les sels à survivre au final... presque comme si cela avait été prévu...

 

8.png.eba630ca95e9ca01661e8a56e52f2c1a.png

(la fameuse forteresse scellée)

 

Les réfugiés passèrent la montagne mais la légion ne les suivit pas, ils construisirent une forteresse : pas de porte vers l'Ouest... Et là, un deuxième sacrifice eu lieu. On ne sait pas ce que c'était mais la légion est devenue plusieurs ordres à la suite de cet événement. Les ordres partagent un but commun, protéger l'humanité mais le font de manières différentes. Ils arrivèrent plus tard et mirent un terme au conflit entre rois.

 

15.png.990d0bfce0aacd8100204ecb4a3a1ad8.png

(Un membre de l'Ordre)

 

16.png.a42f6d183a729052ff9e061daafe0c2d.png

(L'ordre de Saint Lazarus, uniquement constitué de lépreux ou de malades, raison pour laquelle il porte de l'encens. Le délire est un templier batman lépreux. Ils sont les protecteurs des faibles et des opprimés. Mais ils sont peu nombreux.)

 

Dans ces sombres heures, une nouvelle religion émergea qui remplaça l'influence de l'ordre au fur et à mesure. On a donc les nobles, l’Église et l'Ordre qui maintiennent un statut quo peu bénéfique (sachant qu'une nouvelle religion émerge, soutenue par l'Ordre pour tenter de contenir l'influence de l'Eglise, mais évidemment tension .. tec). Un nouveau personnage apparaît, très charismatique, qui va unir les humains. Il créa l'Empire de Telion mais ne fut jamais Empereur lui même, il nomma son fils empereur puis se retira dans les Ordres pour continuer à servir l'humanité et apporter le soutien de l'Ordre à l'Empire naissant.

 

Quelques siècles plus tard, la lignée s'arrête. Un conclave se forme et le trône devient le trône fantôme qui reste vide tandis que la situation est stabilisée par les différents parties. Les nobles sont enfin au pouvoir, l’Église n'est plus bridée par l'Ordre qui se reposait sur l'Empereur.

 

17.png.abdf3b3e4716e58225ba04238d4d7948.png

(Un noble)

 

On a donc des guerriers de la foi, des armées féodales, les ordres, les restes de l'Empire qui s'affrontent pour se partager le gâteau.

 

13.png.611094fd31d853297cd394e4293d0082.png

(Guerrier de la Foi)

 

L'Empire avait reformé des légions, toutes dissoutes par le conclave, sauf une qui a simplement énoncée que si vous voulez nous dissoudre, on vous attend.

 

14.png.fdde0e6c33dee1812bf9235495a3da1d.png

(un officier de la dernière légion)

Modifié par Moskito

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@KDJE merci pour ce partage de savoir ^^

C'est exhaustif et clair !

 

Mais pour préciser mes propos :

Je parlais surtout des boites qui étaient capable de mettre + de 100 000€ sur la table sans avoir un risque de fermé l'année suivante, tant sur sur de l'investissement, que sur de l'avance de trésorerie pour de la production.

Bref une société qui à déjà derrière les moyens (au moins financier) de ses ambitions et les reins solides dés son ouvertures. 

Bref une entreprise qui peut avoir un dépôt, des gars qui travaille à l'année, et le matériel nécessaire pour l'emballage ou de la fabrication de leur produit

 

Un peu à l'opposés des petits artisans de la figurines qui prennent déjà un risque considérable avec 1 000€ pour leur activité secondaire/dilettante/de passionné !

Qui produira sur ses heures libres, dans son garage, le petit jeux qu'il fait !

 

Et entre les deux, l'entre deux ^^ que je ne développe pas .

 

Mais c'est plus un impression de ma part par rapport à mon activité professionnel actuelle ou on tente sur les production récurrente de réduire au maximum le nombre de prestataire pour faire de meilleur prix (pour le client), et gagner plus (sur la marge)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le ‎24‎/‎04‎/‎2018 à 12:37, Moskito a dit :

Les Cent Royaumes

 

Rhaaa, ce fluff et ces concepts déchirent ! Je suis complètement embarqué 8)

 

Merci pour les transfusions, Moustique.

 

(ça y est, j'ai l'usine à compulsion qui s'emballe. Faut attendre juin, c'est ça ? P... de b... de p... de b... de m.... ! ;)

Modifié par KDJE

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je dois avouer que le fluff et les concepts m'attire, maintenant reste à savoir si le jeu sera traduit et distribué en France.

Trop de mauvaise expérience ou j'ai investi et au final les figurines sont dans un placard faute de partenaire et de distribution en France.

 

une boite comme Victoria Game pourrait prendre cette distribution vu qu'elle distribue Privateer press et Mantic, elle à donc un gros réseau de boutique dans ses listings.

 

Je suis reste à l'écoute :)

Modifié par memnoch

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×