Thalantir

[Hail Caesar] Bataille d'Héraclée

Recommended Posts

Rapport de bataille Pyrrhus d'Epire et ses alliés de Grande Grèce contre la République Romaine. Ayant omis de prendre en photos certains moments clé de la partie puisque je jouais je les ai "recrées" post bataille pour pouvoir illustrer ce rapport. Les deux armées faisaient aux alentours de 650 pts chacune.

 

J'ai mis cette fois-ci les listes d'armée en bas de post. Comme d'habitude pour ceux qui préfèrent, le fichier en format pdf est ici

 

Aux premières lueurs de l’aube, les romains se mettent en marche et traversent la rivière. Le contingent avancé de Milon les voit approcher et tente d’attaquer leurs premières lignes de tirailleurs. La tentative échoue et les grecs sont rapidement accrochés par les légionnaires qui balayent un contingent d’Illyriens et engagent les hypaspistes qu’ils repoussent vers leur camp avec de lourdes pertes. Le reste de l’armée romaine n’avance que très peu. En fait seule une légion romaine est parvenue à mi-chemin du camp grec, la seconde légion est juste derrière mais les légions alliées des ailes n’ont pas bougé, ce qui fait que l’armée romaine est dans une position en forme de lance.

 

Voyant cela c’est le branle bas de combat dans le camp de Pyrrhus. Fidèle à sa réputation, le fougeux souverain sort à toute vitesse avec ses éléphants et son Agema pour frapper le flanc gauche romain. Le reste de la phalange  se réorganise lentement et sort du camp. Cependant Léonnatos de Macédoine mène personnellement un régiment d’hoplites au soutien des hypaspistes tandis que les peltastes de Milon font de même. Mais c’est peine perdu, les romains sont emportés par leur élan et motivés par leur général, ils remportent largement le combat, la panique se répand et provoque la déroute de toutes les unités grecques engagées et du contingent avancé au passage. Les romains ne poursuivent cependant pas car le consul Laevinus est tué au combat et les tribuns préfèrent attendre le reste de l’armée et se regrouper.

 

1les_h10.jpg
Les hypaspistes sont vaincus

 

2point10.jpg

 

Mais durant ce temps le roi d’Epire a prit l’initiative sur la gauche romaine. Une charge  de l’agema est esquivé par les equites romains mais ils ne peuvent éviter celle de l’éléphant qui les piétine sans merci. Les deux autres pachydermes s’avancent devant les alliés latins. Un déluge de projectiles s’abat sur eux mais sans aucun résultat. La charge des éléphants et de l’Agema qui s’en suit renverse toutes les premières lignes alliées détruisant une unité de hastatis, une de principes et les leves. Cependant la seconde ligne de principes, de triarii et la cavalerie alliée tiennent bon et freinent l’offensive du roi d’Epire.

 

3les_t10.jpg
Les tarentins ne bougent pas

 

4la_ph10.jpg
La phalange approche

 

5pyrrh10.jpg
Pyrrhus fait une percée

 

Dans le même temps à gauche les autres alliés n’ont toujours pas bougé, laissant visiblement les légionnaires romains seuls face à la phalange qui approche. Il semblerait que ces « alliés » ne soient pas tellement dignes de confiance. La phalange épirote charge les hastatis et les tirarii romains mais ces derniers tiennent bon.

 

9les_a10.jpg
Pendant ce temps les alliés romains de gauche jouent aux dés....

 

7les_r10.jpg
Les romains encaissent le premier choc de la phalange

 

Le centre romain forme alors un saillant qui risque d’être submergé par le Nord et par l’Est. Plutôt que de continuer à attendre et profitant du fait que l’aile droite grecque n’avance pas assez vite, les légionnaires de la Légion du Sanglier jettent toutes leurs force contre la phalange à l'est. La légion Laurus s'avance pour couvrir le nord. Dans leur empressement à foncer les différentes unités de la phalange n’étaient pas alignées et laissaient des flancs dégarnis sur lesquels les romains se jetèrent. La première phalange céda et la seconde fut repoussée avec des pertes. Dans le même temps sur la droite un combat enragé se poursuivait entre les éléphants, l’Agema et les alliés latins et ces derniers prenaient peu à peu l’ascendant.

 

8les_r10.jpg
Les romains repoussent la phalange

 

A ce moment là de la partie la victoire romaine semblait probable puisque la division de Pyrrhus était sur le point de céder et qu’il suffisait de détruire une phalange supplémentaire de Mégaclès pour gagner. Mais la « légion du Sanglier » de feu Laevinus qui avait effectué l’essentiel des combats était épuisée et avait payé un lourd tribut.

 

Tandis que les romains pensaient que les grecs allaient se replier, au contraire les phalanges de vétérans épirotes chargèrent et déroutèrent la légion du Sanglier. Le contingent de Tarente lança une charge coordonnée avec les épirotes. Tandis que la phalange attaquait à l’est du saillant central, les tarentins attaquèrent la légion du laurier au nord. Cependant cette légion encore intact tint le choc

10la_c10.jpg
La phalange épirote déroute la Legion du Sanglier

 

Les romains placèrent leur triarii pour bloquer les phalanges victorieuses à l’est et une mêlée s’engagea.

Pendant ce temps à droite, la division de Pyrrhus fut mise en déroute et les alliés se portèrent sur les arrières de la phalange. Mais cette dernière se retourna chargea à son tour et mis en déroute les triarii alliés déjà durement éprouvés par les éléphants ce qui occasionna la déroute de l’aile droite alliée romaine. 

 

13_les10.jpg
La légion alliée de droite s'effondre à son tour

 

Ce fut un retournement puisque désormais avec 2 divisions partout on revenait à égalité et les grecs avaient l’avantage puisqu’ils étaient en mesure de prendre en tenaille le centre romain. De plus les alliés de l’aile gauche romaine avaient décidé de se déplacer mais très lentement et n’arriveraient donc vraisemblablement pas à temps. 

 

11_c_e10.jpg
C'est un peu tard...


12les_10.jpg
Les romains en mauvaise posture

 

La cavalerie thessalienne chargea la gauche de la légion du laurier mais fut vaincue et mise en déroute. Les romains profitèrent alors de cette victoire pour tomber sur les flancs des hoplites mercenaires de Tarente qui étaient engagés avec l’autre moitié de leur troupe et les détruisirent. Ils firent une percée qui les amena sur les flancs des piquiers macédoniens qui tinrent cependant bons. Cette percée fit vaciller la ligne grecque et à l’est  du saillant central, les triarii de la légion Laurus remportèrent la victoire contre la phalange épirote (qui combattait depuis un bon moment aussi) mais surtout réussirent à la secouer ce qui donna finalement la victoire sur le fil à la République Romaine.

 

14_le_10.jpg
Le laurier tient bon

 

15la_c10.jpg
La charge victorieuse de la gauche de la Légion Laurus contre les hoplites mercenaires

 

16poin10.jpg
Point de situation à la fin de la bataille

 

C’est donc un petit retournement de l’histoire puisque c’est une victoire à la Pyrrhus… mais des romains !

 

Les listes (pour ceux que ça intéresse) : 

 

C = Combat : ça regroupe les valeurs de Choc et de Mêlée

CP = courte portée : ça regroupe les valeurs de Soutien et de tir à Courte portée

LP = tir à longue portée

Mo = Sauvegarde de Moral

R = Résistance de l'unité (les PV quoi, les unités de taille standard ont 6, les petites 4)

 

gg2-5210.png
rom2-510.png

Modifié par Thalantir

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant